Afin d’aider un maximum de personnes, je pense devoir écrire mon histoire sur ses quelques lignes, le but est de te motiver, de te montrer un exemple concret de développement personnel à travers le sport et notamment la musculation. Mais aussi et surtout de voir que tout est possible quand la volonté et la persévérance est au rendez-vous.

DE LA MOTIVATION AU SUCCÉS

 

 

Le dépasse de soi même passe par des séances de musculationJe m’appelle Pierre j’ai 25 ans et je vis à Toronto au Canada, je suis entraîneur personnel et j’entraîne mes clients directement chez eux, mes clients sont principalement aisés, sans réelle contrainte financière. Je vis actuellement de ma propre activité en physique, mais également en ligne sur www.programmes-fitness.com. Mes revenus me permettent de vivre confortablement, mais mes projets et mon envie d’aller plus loin et d’améliorer mon développement personnel ne cesse d’évoluer.

I-Un début chaotique, mais l’inspiration d’un accomplissement personnel plus fort

La réussite du développement personnel provient d'une régularité dans le sport

Tout n’a pas été rose avant de connaître l’accomplissement, le développement personnel que je connais aujourd’hui puisque j’ai commencé en bas de l’échelle sociale lorsque j’étais en France dans une petite ville de Bretagne à Vannes. Tu sais il yen as qui parte de 0 et d’autres de 2 ou 3 ? Et bien, pour ma part, je pars de -10 et je vais te partager mon parcours qui je l’espère t’inspireras…

L’histoire commence quand j’étais en France, j’avais 10 ans. Je vivais à l’époque avec ma Maman avec qui nous avions vécu des choses difficiles. Ma mère ayant voulu construire la maison de ses rêves, mais n’ayant que peu d’argent pour la construire, la réalisation de ce projet aura mis presque 9 ans soit entre mes 10 ans et 19 ans (certains soirs ou ne pas savoir où dormir, un chauffage non installé en hiver…)

De plus, j’avais un manque énorme de confiance en moi et la plupart de mes camarades ne se gênaient pas de me le faire savoir.  À la fin du projet réalisé, j’étais physiquement très maigre puisque je pesais 70 kg pour 1m90. Puis à cette époque je sortais avec une fille avec qui j’étais resté 4 ans et qui a finalement décidé de mettre fin à la relation pour se diriger vers un jeune homme plus séduisant et sûrement plus confiant que je ne l’étais à cette époque.

Mais je dois t’avouer que je savais au plus profond de moi-même que quelque chose de bon m’étais destiné, j’instruisais mon développement personnel notamment avec des mentors. C’est alors que je me suis mis à la musculation, et je dois t’avouer que le sentiment que me procurait ce sport me permettait de dégager d’un coup de pied mes ondes négatives pour les remplacer par du positif. J’ai pris en l’espace de 8 mois plus de 10 kg de masse musculaire…

Le sport permet le bien être et de s'accomplir personnellement

Après avoir obtenu mon BAC en ressources humaines de justesse malgré toutes ses péripéties, j’ai décidé de poursuivre mes études à 100 km de Vannes à Rennes en BTS assistant de Manager. Je les entame avec pour objectif d’améliorer ma condition physique et mon développement personnel, mais je m’aperçois assez rapidement que ce cursus scolaire était loin de mes inspirations de vie. Le but étant globalement de mettre à jour l’agenda de mon manager et de lui ramener le café quand il le voulait.

Mon investissement dans ce cursus était aussi gros qu’un grain de sable, mais ma détermination en salle de sport était énorme. Je savais qu’un jour j’allais réussir…

La deuxième année de BTS, je pars en stage au Maroc dans le cadre de ce cursus, et c’est alors que j’ai commencé à me poser les bonnes questions « Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ? » « Quel est le sens de la vie ? ». Puis j’ai décidé de changer, je voulais entamer des études qui me correspondaient et qui répondaient à mes ambitions de mes vies, je savais que j’étais intéressé par ce qui m’entourait, les différentes cultures de ce monde. Je me suis renseigné puis je suis tombé par hasard sur le site de l’université de Montréal au Canada qui proposait un cursus universitaire en Bachelor« Économie et politique » équivalant à la licence en France.  J’avais à cette époque physiquement pris beaucoup de poids et je pensais être musclé, mais j’étais aussi rempli de gras…

Ni une ni deux, après mes 2 mois de stage, après être rentré du Maroc, j’entamais les démarches pour postuler dans cette université reconnue mondialement et étant placé dans le top 100 des meilleures universités dans le monde. Mes camarades de BTS me riaient au nez et me disaient « Mais tu es dernier de la classe dans un simple cursus de BTS et tu comptes aller en Amérique du Nord suivre des études en Politique et Économie ? ».

Mais je n’écoutais guère ce que l’on me disait et j’ai écrit une lettre solennelle au directeur pour lui prouver ma motivation et ma détermination et que mes notes de BTS ne reflétais en aucun cas ce dont j’étais capable de faire.

II- Le début d’une grande aventure et une estime de soi grandissante

Les universités donnent un meilleur développement personnel

Photo : Université de Montréal

5 mois avant la rentrée scolaire au Canada, je reçus dans la même semaine, la réponse de l’université et la réponse de l’acquisition ou non du BTS. Mon estime de moi a grandement évoluer puisque celle de l’université était positive et celle du BTS négatif. J’étais le seul des 32 élèves de la classe à ne pas avoir obtenu ce diplôme (BTS), mais je dois t’avouer que cela m’était complètement égal puisque j’avais un avenir bien plus radieux qui m’attendait. Mon estime de moi était plus grande et je savais que tout était possible si l’on n’était motivé et que l’on voulait réellement quelque chose.

C’est alors qu’avant de partir je me suis fixé un objectif, celui d’arrivée à Montréal avec un physique au top, perdre tous ses kilos et affronter la vie !

Sans aucune hésitation ou remise en question de ma part, je suis effectivement arrivé à Montréal plus déterminé que jamais et prêt à tout manger sur mon passage. Ma détermination à travers la musculation ne m’a pas menti, elle se retranscrivait dans mon quotidien, et de manière positive.

Je constate arrivé à Montréal, une université de 70000 étudiants, des salles de sport à l’Américaine dédiés seulement pour les étudiants (nous bénéficions des anciennes structures des jeux olympiques de Montréal des années 80). Mais également d’une équipe de rugby et de football américain classé « élite », qui ne payaient qu’une partie des études, car le sport est extrêmement mis en valeur en Amérique du Nord et comprenne que cela fait partie du développement personnel.

Puis je me dis « si certaines personnes ont réussi à devenir élite dans un sport au sein de l’université pourquoi pas moi ?». C’est alors que je m’inscris la première année de mon cursus universitaire dans une équipe de quartier pour mieux apprendre le rugby avant de tenter de rentrer dans la cage aux lions des élites universitaires.

L’année s’écoule et je passe des tests d’une semaine pour finalement être retenue en tant que 3 ème ligne.

Le sport améliore le bien être de chacun

À ce moment précis, j’ai su que tout était possible grâce à une amélioration de son développement personnel, de la volonté et un passage à l’action massif. Mes 2 autres années universitaires n’ont fait qu’améliorer ma confiance en moi et j’étais devenu « populaire » alors que 3 ans en arrière j’étais perçue comme un bon à rien qui finirais chômeur.

J’ai obtenu haut la main d’une côte de 3 sur 4,3 correspondant à une note de 14/20 en France et qui d’ailleurs me donnait la possibilité d’intégrer les plus hautes écoles au monde (Cambridge, London School Economic).Mais j’avais pour moi accompli ce qu’il fallait pour les études et je me voyais transmettre mon parcours, ma motivation et mes ambitions. Je me suis alors posé tout genre de question.

 

Puis je me suis rendu à quel point la musculation et le sport en général avait considérablement impacté ma vie de manière positive. Je me suis donc dirigé tout naturellement vers ce que j’aime la plus, le fitness.

III- Sortir de sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort pour se développer personnelement

J’ai pris la décision de rendre les choses plus compliquées, de sortir de ma zone de confort, mais qui sur le long terme m’apporterais grandement. Je suis parti à 600 km de Montréal à Toronto pour devenir coach sportif et je ne cessais d’améliorer mes connaissances à travers mes recherches personnelles sur la musculation. Je suis arrivé en septembre 2017, avec presque aucun argent en poche et aucun diplôme de coach sportif. Mais je connaissais mes capacités, beaucoup de personnes de mon entourage me disait avoir gâché un emploi stable qui pouvait me donner la tranquillité financière. Mais ce n’est pas ce à quoi j’inspirais être.

Je connaissais mes forces pour me développer personnellement, j’ai fait des boulots à droite à gauche sans savoir parler anglais (déménageur, pompistes…) jusqu’à ce que j’obtienne mon diplôme de coach sportif Canadien 4 mois après. Je lance à partir de ce moment-là mon site www.programmes-fitness.com et me met à la recherche de client. Je ne voulais pas travailler pour une entreprise, ne pas réaliser les rêves de quelqu’un d’autre. J’ai donc publié des tonnes d’annonce sur le web et je laissais mes cartes de visite dans des cafés, des salons de massage ….

Je développais en parallèle mon site web et j’atteins aujourd’hui en septembre 2018, entre mes coachings à domicile et mes revenus sur internet environ 2500 euros net.

Mais ce n’est bien entendu que le début. Car entre le moment où j’ai créé le site web, obtenu mes clients et le moment où j‘écris cet article s’est écoulé 6 mois. Et j’ai confiance, je me regarde encore 5 ans en arrière et je réalise déjà de ce changement énorme. Je peux maintenant parler anglais couramment et je développe mon business intelligemment et je mets en place des actions concrètes pour y arriver et notamment par le biais de formation. Je continue et continuerais à m’entraîner car je suis convaincue que le sport, la musculation, la remise en forme impact de manière inconsciente notre succès.

J’espère vous avoir inspiré et que peut être l’un ou l’une d’entre vous se reconnaîtra dans mes paroles.  Je vous souhaite à tous et à toutes le succès et l’épanouissement que vous méritez.

Sportivement,

Pierre,